EarthCorp, Inc.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 30 mai 2007

Appel contre la franchise Sarkozy

Si comme moi, vous êtes convaincu que la proposition de franchises en matière de santé est une nouvelle méthode pour commencer à démanteler notre système de santé (N'oublions pas que ce sont les mêmes qui nous avaient pondu la fameuse contribution de 1 euro, le parcours de soin coordonnés avec le médecin traitant...)
Cela ne devait-il pas résoudre le problème? Alors s'ils veulent recommencer c'est que sans doute ils avaient tout faux. Allons-nous encore une fois laisser faire sans rien dire?
http://www.appelcontrelafranchise.org/

lundi 7 mai 2007

Sarkozy élu : et maintenant ? ...

Le prochain président de la République, Nicolas Sarkozy, est contre le mariage et l'adoption pour les homosexuels. Il a promis une union civile rejetée par la quasi-totalité des organisations LGBT. Le combat pour l'égalité des droits reste ouvert.

Avec l'élection de Nicolas Sarkozy, les homosexuels français se voient privés de l'égalité des droits qu'ils revendiquent et que Ségolène Royal leur avait promis. L'ouverture du mariage et de l'adoption aux homosexuels ne verra pas le jour pendant les cinq années qui viennent puisque le nouveau président y est hostile (il aura déjà beaucoup à faire pour convaincre sa majorité d'adopter son projet d'union civile).

C'est profondément dommageable pour la communauté LGBT. La revendication reste sur la table avec d'autant plus de validité qu'elle va dans le sens de l'histoire. La France va prendre davantage de retard à se mettre au niveau des meilleures démocraties (Espagne, Canada...), mais l'accès au mariage républicain et à l'adoption doivent rester l'objectif à atteindre, quoi qu'il en soit parce qu'il s'agit de la seule réponse qui consacre l'égalité réelle des homosexuels avec tous les citoyens.

Pourtant se pose déjà la question de l'attitude des organisations LGBT face au nouveau pouvoir. Que faire en effet ? Une forme de "grève", de résistance frontale à la nouvelle majorité? Ou bien un rôle de pression pour tenter de peser sur les décisions qui nous concernent ?
La question est difficile. Faudra-t-il notamment entrer dans un dialogue avec le gouvernement et les parlementaires UMP quand le chantier de l'union civile se présentera ?

On imagine que la réponse ne fera pas l'unanimité des associations homos. Certaines estimeront sans doute que l'union civile présente une amélioration par rapport à l'actuel PaCS et qu'il convient de tenter de lui donner un maximum de substance pour ne pas renvoyer tout progrès à une date incertaine. D'autres préfèreront ne pas transiger avec l'exigence d'égalité, par principe et aussi pour pas prendre le risque d'hypothéquer pour longtemps l'accès au mariage et à l'adoption.
La prochaine Gay Pride devrait donner une première idée des positions en présence.

En tout état de cause, c'est un chemin difficile qui s'ouvre pour les défenseurs des droits LGBT pour les années à venir.

Mis en ligne sur le site E-llico.com le 07/05/07

samedi 28 avril 2007

Vodeo.tv : Madâme, le film


Grâce au service de Vidéo à la demande Vodeo (disponible directement sur FreeboxTV), j'ai enfin pu voir le film censuré par Canal+ de John Paul Lepers et Jean-Sébastien Desbordes sur Bernadette Chirac.
<br />
Plus d'informations :
http://www.vodeo.tv/4-69-4237-madame-le-film.html
http://johnpaullepers.blogs.com/

dimanche 22 avril 2007

Election présidentielle 2007 - 1er tour

En exclusivité, je suis en mesure de vous indiquer avant tout le monde le bulletin que j'ai glissé ce matin à 9h15 dans l'urne!

Mes principales motivations sont :
- Le souhait de ne pas revivre le scénario du 21 avril 2002 (J'avais à l'époque soutenu Noël Mamère)
- La proposition du Parti Socialiste d'accorder le "Mariage" aux Homosexuels (et non une pseudo "Union Civile" qui crée de fait une nouvelle sous-catégorie de Citoyen)
- Contrer l'ex-Ministre de l'Intérieur ( / ex-Ministre de l'Economie et des Finances / Président de l'UMP / Maire de Neuilly / etc ) dont la soif de pouvoir est illimitée et dont les idées sont un peu trop proche de celles du Front National.

mercredi 28 mars 2007

Heures supplémentaires : la fausse bonne idée ?

Encore un point commun entre Nicolas Sarkozy et François Bayrou ! Ils proposent tous les deux d’exonérer les heures supplémentaires de charges sociales et fiscales. Le candidat de l’UDF veut même qu’elles soient mieux payées, avec une prime de 35 %. Objectif : donner davantage de pouvoir d’achat aux salariés et relancer de concert la consommation et l’activité... Mais aussi contourner les 35 heures, sans avoir à abroger la loi. Reste qu’un Français sur deux est réticent à l`idée de « travailler plus pour gagner plus », le credo du candidat de l’UMP. Évalué à un coût budgétaire de 4,6 milliards d’euros par Débat 2007, le jeu en vaut-il la chandelle ?

Quelques avantages...

Les salariés pourraient travailler davantage sans payer plus d’impôts et donc augmenter leur pouvoir d’achat. Plus de 40 % aimeraient en avoir la possibilité.
Les PME ou les secteurs en pénurie de main-d’œuvre comme la construction, le transport, la logistique ou l’industrie pourraient satisfaire plus de commandes et faire face à des pics ponctuels d’activité.

Selon COE-Rexecode, institut de conjoncture proche du patronat, cette proposition autoriserait la création directe de « 120 000 emplois et 60 000 “équivalents emplois” sous forme d’allongement du temps de travail ». Le gain de croissance annuelle serait évalué à 1,3 %.

Les employeurs seraient incités à régulariser les heures supplémentaires, aujourd’hui rarement déclarées et donc rarement majorées d’après le ministère du Travail.

Mais de lourds inconvénients :

Certains salariés, comme les cadres ou les employés dans la banque et l’assurance, travaillent au forfait jour (9 % de la population active) ou à heure fixe. Ils ne pourront pas profiter de cette mesure. Le risque : instaurer une France à deux vitesses.

L’absence de charges sociales sur ces heures supplémentaires pousserait des entreprises à encourager leurs salariés à choisir des heures supplémentaires plutôt que d’embaucher des salariés. Ce qui nuirait à l’emploi.

Les entreprises seraient également incitées à proposer aux salariés de déclarer des heures supplémentaires fictives, exonérées de charges, plutôt que d’augmenter leur salaire horaire. Réduction des recettes fiscales de l’État à la clé.

L’avis d’un expert :

« Il est très populaire de parler d’exonération de charges, mais il ne faut pas omettre d’aborder le sujet du financement. Il faudra bien compenser auprès de la Sécurité sociale les 1 ou 2 milliards d’euros d’exonération de charges sur les heures supplémentaires. Il n’y a peu de marge de manœuvre en France dans le domaine. Au final, il n’y aura pas de hausse globale du pouvoir d’achat et l’effet sur l’emploi sera négatif. Cette mesure, véritable argument électoral, n’est pas souhaitable » analyse Pierre Cahuc, professeur d’économie à l’université Panthéon-Sorbonne.

Sandrine Allonier

15 % : augmentation entre 2003 et 2004 de la part des salariés réalisant officiellement des heures supplémentaires.

© 2007 Economie Matin

vendredi 16 mars 2007

Sarkozy s’en va, le printemps renaît !

http://www.actupparis.org/article2928.html

Comme il l’a annoncé à plusieurs reprises, Nicolas Sarkozy quittera le ministère de l’Intérieur fin mars.

Le jour du départ du ministre-candidat du pouvoir, c’est de fleurs que nous nous couvrirons pour nous redonner l’espoir d’une France sans Sarkozy.

Un pays d’où l’on n’expulserait pas les malades étrangèrEs, alors qu’ils et elles meurent, faute de traitement dans le pays où ils et elles sont renvoyéEs.
Qui contribuerait à l’accès universel aux soins dans les pays en développement à proportion de sa richesse.
Où les prostituéEs ne seraient plus harceléEs, violentées ou interpelléEs par la police parce qu’elles et ils détiennent des préservatifs, signe de « racolage passif ».
Où les personnes handicapées et les malades ne vivraient pas dans la misère.
Où des pédés et des trans’ ne seraient pas renvoyéEs dans leur pays d’origine, au mépris des violences, détentions ou condamnations arbitraires et exécutions qu’ils et elles y encourent.
Où des malades pourraient avoir un accès prioritaire au logement social.
Où des homosexuelLEs pourraient se marier, élever des enfants.
Où les trans’ ne seraient pas considéré comme des aliénéEs et où on leur accorderait l’identité de leur genre sans passage par le psy.
Où les usagèrEs de drogues ne seraient pas continuellement interpelléEs et harceléEs au mépris de la politique de réduction des risques.
Où les détenuEs malades pourraient sortir de prison avant leur mort
Où les travailleurSEs, les précaires et les jeunes ne trouveraient pas les matraques en guise de seul dialogue social.

Nous avons de nombreuses raisons de refuser l’arrivée de Nicolas Sarkozy à la Présidence de la République. Fêtons ensemble son départ ! Avec des fleurs et de la danse !

Pour manifester notre joie de le voir quitter le pouvoir et l’espoir de ne pas le voir y accéder à nouveau, rendez-vous est donné :

Le jour du départ de Nicolas Sarkozy du ministère de l’Intérieur
Porte St Denis M° Strasbourg-Saint-Denis à 19H

lundi 15 janvier 2007

Trahi par Word

Je voulais juste faire une parenthèse pour diffuser une information trouvée par hasard sur un autre blog. Personnellement j'aimerais bien que toute la lumière soit faite sur celle-ci.
Pour ne pas y aller par quatre chemins, il s'agit d'un document Word diffusé aux adhérents de la mailing-list de l'UMP contenant le discours d'investiture de Nicolas Sarkosy de dimanche dernier.
L'auteur du blog a eu l'idée d'aller voir ce que contenait ce fichier et il y a trouvé quelques informations plutôt originales. En effet le candidat à la présidentielle aurait utilisé les moyens informatiques du Ministère de l'Intérieur pour écrire son texte...
De là à tirer la conclusion que celui-ci utilise son poste de ministre (donc nos impôts) pour financer une partie de sa campagne... Enfin, vous voyez ce que je veux dire!
Le blog en question : Technologies du Langage

jeudi 2 novembre 2006

Le Vrai Sarkozy

Trouver sur le net (merci au blog de Morandini), ce clip d'une dizaine de minutes vaut à lui seul des longs discours.
Je vous laisse le découvrir. Les images ne sont pas nouvelles, nous les avons toutes vues à la télévision.
Mais mises bout à bout comme cela, elles prennent tout leur sens au cas ou certains en douterait encore.

mardi 31 octobre 2006

Du clientélisme à 1 milliard d’euros

Je vous invite à jeter un oeil à cet article (surtout si vous habitez en Ile de France) J'ai réussi à récupérer l'article dans les archives de Google vu que le blog source est en maintenance.

Ca se passe à Neuilly-sur-Seine, ville de la banlieue ouest aisée de Paris dont Nicolas Sarkozy est élu. Dominique Perben, son copain ministre de l’équipement, vient d’annoncer qu’il donnait son feu vert au projet de mise en souterrain de la RN13 dans la traversée de cette commune. La RN13, c’est cette autoroute urbaine entre le boulevard périphérique et le quartier d’affaires de la Défense. Le projet, que l’on pourrait à priori trouver sympathique puisqu’il va sans doutes réduire certaines nuisances sonores pour les riverains, a suscité pourtant – à juste titre – la colère de nombreux élus franciliens. Chose rare, élus verts et communistes semblent d’accord pour condamner ce projet. Il faut dire qu’il est inacceptable pour deux raisons principales : injuste socialement et écologiquement.

Voyons d’abord les raisons qui font dire à Nicolas Sarkozy qu’il est « totalement solidaire et engagé dans la réalisation de ce projet. » Ce n’est pas seulement pour satisfaire son électorat bourgeois de Neuilly et faire du clientélisme bas de gamme. C’est surtout parce que l’espace ainsi créé au-dessus de cette autoroute va valoir de l’or et permettre l’extension de cette plaie urbaine que l’on nomme Défense. Comme le souligne fort justement le journal L’Humanité de vendredi dernier, ce n’est sans doutes pas un hasard si l’été dernier, Sarkozy et Perben ont rendu public un plan visant à créer dans les quinze prochaines années près de 500 000 mètres carrés supplémentaires de bureaux à la Défense. Un avant projet serait déjà lancé pour une implantation d’entreprises près du pont de Neuilly.

Si tout cela permettait de créer de l’emploi facilement, pourquoi pas. Mais là où réside le problème, c’est que ce projet va totalement à l’encontre du nécessaire développement durable de la région Ile-de-France.

Un rapport d’audit sur les Grands Projets d’Infrastructure de Transport, précise qu’en « l'état actuel des données disponibles, la rentabilité socio-économique de l'opération n'apparaît pas démontrée. » C’est le moins qu’on puisse dire…

Car tenez-vous bien, la couverture pharaonique des 1400 mètres de la RN13 coûterait entre 750 millions et 1 milliard d’euros, (7 ans de travaux) sachant que les budgets en matière de ponts et chaussées sont souvent allégrement dépassés !... C’est totalement irresponsable d’offrir une telle somme à la banlieue ouest alors qu’il est plus qu’urgent qu’un rééquilibrage budgétaire intervienne en faveur des banlieues défavorisées du nord et de l’est. Ce projet ne contenterait que les 2500 résidents habitant le long de cette nationale. C’est proprement scandaleux quand on sait, comme le rappelle Jean-Paul Huchon, président P.S. de la région, que l’amélioration du RER B coûterait 550 millions d’euros, du RER D, 1 à 2 milliards d’euros, du prolongement de la ligne 13 de métro, 800 à 1 milliard d’euros, et enfin ce qu’on appelle les tangentielles ferrées, (francilienne des RER) de l’ordre de 500 à 600 millions chacune…

C’est aussi totalement irresponsable, comme le souligne Catherine Candelier, conseillère verte régionale des Hauts-de-Seine, car « le gouvernement poursuit sa politique en faveur du tout routier en Ile-de-France au détriment des transports en commun ». Brigitte Dareau, secrétaire départementale du PCF estime quant à elle que ce projet « est une véritable provocation, surtout quand on connaît la situation des transports en commun dans le 92. » Et encore, la brave dame, si elle habitait dans le 9-3…

Liens

L'annonce du feu vert de Perben sur lemonde.fr

L'avis de Catherine Candelier, conseillère régionale des Hauts-de-Seine (les Verts)

Interview de Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France (Parti Socialiste)

Communiqué de presse de Brigitte Dareau, Secrétaire départementale du Parti Communiste Français

Le Rapport d’Audit sur les Grands Projets d’Infrastructure de Transport

Guerre civile entre lecteurs de 20minutes.fr