EarthCorp, Inc.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 31 octobre 2006

Octobre (50)

Liste des films vus au cours du mois :
- Melissa P. (2005)
- Sketches of Frank Gehry (2005)
- Aristos, Les (2006)
- Método, El (2005)
- Grbavica (2006)
- Twelve and Holding (2005)
- Water (2005)
- Lu cheng (2004)
- Nureta tsubo (1976)
- Neil Young: Heart of Gold (2006)
- Amitiés maléfiques, Les (2006)
- The Devil Wears Prada (2006)
- Click (2006)
- Grand Meaulnes, Le (2006)
- Perfume: The Story of a Murderer (2006)
- Indigènes (2006)
- Hard Candy (2005)
- Exes (2006)
- Jiang cheng xia ri (2006)
- Dans Paris (2006)
- Viva Cuba (2005)
- Pressentiment, Le (2006)
- Pulse (2006)
- Monja, La (2005)
- An Inconvenient Truth (2006)
- A Crime (2006)
- Homme de sa vie, L' (2006)
- Transylvania (2006)
- Family Portraits: A Trilogy of America (2004) (V)
- Bye Bye Blackbird (2005)
- Mala Noche (1985)
- Princess (2006)
- Armée des ombres, L' (1969)
- Confetti (2006)
- Severance (2006)
- N (Io e Napoleone) (2006)
- Just My Luck (2006)
- U (2006)
- Children of Men (2006)
- O Jerusalem (2006)
- Bamako (2006)
- The Queen (2006)
- Citadelle assiégée, La (2006)
- Open Season (2006)
- École pour tous, L' (2006)
- Friends with Money (2006)
- Flags of Our Fathers (2006)
- Stormbreaker (2006)
- Elephant Tales (2006)
- Californie, La (2006)

Du clientélisme à 1 milliard d’euros

Je vous invite à jeter un oeil à cet article (surtout si vous habitez en Ile de France) J'ai réussi à récupérer l'article dans les archives de Google vu que le blog source est en maintenance.

Ca se passe à Neuilly-sur-Seine, ville de la banlieue ouest aisée de Paris dont Nicolas Sarkozy est élu. Dominique Perben, son copain ministre de l’équipement, vient d’annoncer qu’il donnait son feu vert au projet de mise en souterrain de la RN13 dans la traversée de cette commune. La RN13, c’est cette autoroute urbaine entre le boulevard périphérique et le quartier d’affaires de la Défense. Le projet, que l’on pourrait à priori trouver sympathique puisqu’il va sans doutes réduire certaines nuisances sonores pour les riverains, a suscité pourtant – à juste titre – la colère de nombreux élus franciliens. Chose rare, élus verts et communistes semblent d’accord pour condamner ce projet. Il faut dire qu’il est inacceptable pour deux raisons principales : injuste socialement et écologiquement.

Voyons d’abord les raisons qui font dire à Nicolas Sarkozy qu’il est « totalement solidaire et engagé dans la réalisation de ce projet. » Ce n’est pas seulement pour satisfaire son électorat bourgeois de Neuilly et faire du clientélisme bas de gamme. C’est surtout parce que l’espace ainsi créé au-dessus de cette autoroute va valoir de l’or et permettre l’extension de cette plaie urbaine que l’on nomme Défense. Comme le souligne fort justement le journal L’Humanité de vendredi dernier, ce n’est sans doutes pas un hasard si l’été dernier, Sarkozy et Perben ont rendu public un plan visant à créer dans les quinze prochaines années près de 500 000 mètres carrés supplémentaires de bureaux à la Défense. Un avant projet serait déjà lancé pour une implantation d’entreprises près du pont de Neuilly.

Si tout cela permettait de créer de l’emploi facilement, pourquoi pas. Mais là où réside le problème, c’est que ce projet va totalement à l’encontre du nécessaire développement durable de la région Ile-de-France.

Un rapport d’audit sur les Grands Projets d’Infrastructure de Transport, précise qu’en « l'état actuel des données disponibles, la rentabilité socio-économique de l'opération n'apparaît pas démontrée. » C’est le moins qu’on puisse dire…

Car tenez-vous bien, la couverture pharaonique des 1400 mètres de la RN13 coûterait entre 750 millions et 1 milliard d’euros, (7 ans de travaux) sachant que les budgets en matière de ponts et chaussées sont souvent allégrement dépassés !... C’est totalement irresponsable d’offrir une telle somme à la banlieue ouest alors qu’il est plus qu’urgent qu’un rééquilibrage budgétaire intervienne en faveur des banlieues défavorisées du nord et de l’est. Ce projet ne contenterait que les 2500 résidents habitant le long de cette nationale. C’est proprement scandaleux quand on sait, comme le rappelle Jean-Paul Huchon, président P.S. de la région, que l’amélioration du RER B coûterait 550 millions d’euros, du RER D, 1 à 2 milliards d’euros, du prolongement de la ligne 13 de métro, 800 à 1 milliard d’euros, et enfin ce qu’on appelle les tangentielles ferrées, (francilienne des RER) de l’ordre de 500 à 600 millions chacune…

C’est aussi totalement irresponsable, comme le souligne Catherine Candelier, conseillère verte régionale des Hauts-de-Seine, car « le gouvernement poursuit sa politique en faveur du tout routier en Ile-de-France au détriment des transports en commun ». Brigitte Dareau, secrétaire départementale du PCF estime quant à elle que ce projet « est une véritable provocation, surtout quand on connaît la situation des transports en commun dans le 92. » Et encore, la brave dame, si elle habitait dans le 9-3…

Liens

L'annonce du feu vert de Perben sur lemonde.fr

L'avis de Catherine Candelier, conseillère régionale des Hauts-de-Seine (les Verts)

Interview de Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France (Parti Socialiste)

Communiqué de presse de Brigitte Dareau, Secrétaire départementale du Parti Communiste Français

Le Rapport d’Audit sur les Grands Projets d’Infrastructure de Transport

Guerre civile entre lecteurs de 20minutes.fr

30ª Mostra Internacional de Cinema - São Paulo (Brasil)


Le court-métrage "L'Illusion" a été sélectionné dans le cadre du 30ème Festival International du Film de São Paulo (Brésil) du 20 octobre au 2 novembre 2006

lundi 30 octobre 2006

22ème Triathl'Ain (J-12)

Comme vous le savez déjà, je suis le responsable du site internet du Triathl'Ain.
Le Triathl'Ain est un raid multisport (course à pied, canoë, VTT) qui a lieu tous les ans depuis plus de vingt ans dans le département de l'Ain. Cette épreuve est organisée par mon ancien club de canoë-kayak.
J'ai pris en charge la création du site il y a déjà bientôt six ans, je continu d'en assurer la gestion.
Grâce aux outils de mesure mis à disposition par Google, je dispose depuis l'année dernière de statistiques particulièrement complètes.
Bien entendu, comme chaque année à l'approche de la date de l'épreuve, les compteurs s'affolent et je dois avouer que cela me rend plutôt fier.
Vous trouverez ci-dessous un bref aperçu de ces statistiques depuis le début de l'année.

A surveiller...


Seulement quatre jours après son opération, j'ai fais ce cliché de mon nounours dans la cuisine (sans flash c'est ce qui explique le flou). On voit clairement que son oeil gauche est encore gonflé. En ce qui concerne la mise en scène, je trouvais drôle de le photographier avec la casserole au premier plan car en ce moment de toute façon il faut le surveiller comme le lait sur le feu !!!

lundi 23 octobre 2006

Je suis envoûté

En début de semaine, ma mère me signale que j'ai reçu un courrier en provenance de Pékin. Celui-ci proviendrait d'un certain Daniel Weil, cela ne me dit rien mais comme j'ai beaucoup voyagé je lui demande de me le faire suivre. Quel ne fut pas ma surprise quand je decouvris la nature réelle de cette lettre. Je ne résiste pas à l'envie de vous la faire partager tant son contenu m'a fait rire...
Pour lire le contenu, cliquer sur la page désirée :
- page 1 recto / verso
- page 2 recto
Ci-dessous la brochure accompagnant la lette :

mercredi 18 octobre 2006

Pièce de collection

Après plus de 6 ans de bons et loyaux services, j'ai du me résoudre à demander le renouvellement de ma carte UGC (celle-ci datait du 31 juillet 2000). En effet, le numéro d'adhérent étant devenu en parti illisible avec l'usure, le personnel me faisait régulièrement la remarque. Je me suis donc rendu au stand UCG du cinéma de la Défense lundi après-midi et aujourd'hui je recevais la nouvelle par courrier.

mardi 17 octobre 2006

Leçon de Cinéma Kodak


Invitation à la Leçon de Cinéma Kodak du directeur de la photographie Pierre LHOMME (AFC)

Le mardi 17 octobre 2006 à 9 h – Espace Cinéma Kodak
26 rue Villiot – 75012 Paris / Métro : Gare de Lyon ou Bercy

Le principe de nos Leçons de Cinéma, consiste à découvrir l’univers cinématographique d’un Directeur de la photographie autour de la projection d’un film de son choix qu’il a éclairé.

« Le parcours d’un cinéaste, directeur de la photo, est jalonné de leçons de cinéma. Une des plus déterminantes pour moi aura été le tournage de L’Armée des Ombres : une mise à l’épreuve quotidienne avec un Grand de notre cinéma, Jean-Pierre Melville. A l’époque, j’ai pensé que ce film marquait la fin de mon apprentissage : j’étais chef opérateur ! Je ne savais pas alors que notre apprentissage est bel et bien sans fin. Je me propose de vous faire profiter un peu de ces leçons. » Pierre LHOMME

Pierre LHOMME a choisi de présenter le film, L’Armée des Ombres

Réalisé par Jean-Pierre MELVILLE, France et Italie, 2h30, 1969
Avec Lino Ventura (Philippe Gerbier), Paul Meurisse (Luc Jardie), Simone Signoret (Mathilde), Jean-Pierre Cassel (Jean-François), Paul Crauchet (Félix), Christian Barbier (Le Bison), Serge Reggiani (Le coiffeur), Claude Mann (Le Masque), Alain Libolt (Doinat)

Octobre 1942 : Philippe Gerbier est interné dans un camp français en zone libre, suite à ses activités dans la Résistance. Des agents de la Gestapo viennent le chercher pour le transférer au siège parisien de celle-ci, l’Hôtel Majestic. Il s’en évade et rejoint les membres de son réseau à Marseille. Avec deux de ses camarades, Félix et Le Masque, il exécute celui qui l’a dénoncé…

dimanche 15 octobre 2006

Journée jardinage

Ce dimanche, Brice et moi avons été donner un coup de main aux autres co-propriétaires pour ce qu'il était convenu d'appeler une journée jardinage. En effet, l'immeuble dans lequel nous avons enménagé l'année dernière dispose d'un grand parc et comme toute zone verdoyante il faut de temps en temps faire un peu le ménage. En ce qui me concerne, j'ai surtout aidé à couper quelques arbres morts ou sur le point de l'être. Comme je me doutes que ma parole ne vous suffit pas, voici une photo qui le prouve...

samedi 14 octobre 2006

Une vérité qui dérange

Je ne fais pas souvent de parenthèse au sujet des films que je vois. Cela dit, de temps en temps, le cinéma peut avoir un rôle plus large que celui qu'on veut bien lui prêter de simple divertissement en permettant pourquoi pas de s'essayer à l'éveil des consciences. C'est en tout cas pour moi l'une de ses raisons d'être.
Dans ces circonstances, je ne pouvais pas passer sous silence la sortie du film mettant en scène Al Gore qui fut le candidat malheureux à la présidence des Etats-Unis contre Georges W. Bush en l'an 2000. Tout le monde a en mémoire cet épisode et surtout ses conséquences à l'échelle planétaire...

Je ne vais pas revenir sur le film en lui-même que je vous recommande vivement d'aller voir. Non j'ai juste une pensée après l'avoir vu que je voulais partager. A savoir : Dans quel monde vivrions-nous aujourd'hui si Al Gore avait été élu à l'époque? Est-ce que sa position sur les questions relatives à l'environnement pourrait lui permettre de repartir en campagne et brider un mandat à la Maison-Blanche? Je suis convaincu que cela ne serait sans doute pas un mal...

http://www.climatecrisis.net/

dimanche 1 octobre 2006

Mes grands-parents en visite à Bondy


Parti d'Albertville (Savoie) vendredi en début d'après-midi, mes grands-parents sont arrivés à Paris le soir même à 19h15. Je les attendais à la Gare de Lyon pour les accompagner jusqu'à Bondy. Samedi matin c'est Brice qui c'est chargé de leur faire visiter la ville avant de profiter ensemble d'un bon repas dans un restaurant proche de l'appartement. Ils ont passé le restant de l'après-midi en compagnie de la soeur de ma grand-mère dont l'état de santé est préoccupant. Dimanche matin nous leur avons fait découvrir le canal de l'Ourcq avant de manger et c'était finalement déjà l'heure pour eux de prendre le chemin du retour. Ils ont repris le TGV à 14h24 en direction de Chambéry.