EarthCorp, Inc.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 31 août 2005

Août (43)

Liste des films vus au cours du mois :
- Inside Deep Throat (2005)
- Perder es cuestión de método (2004)
- Tian xia di yi quan (1973)
- Cielo gira, El (2004)
- Nouvelle-France (2004)
- Te lo leggo negli occhi (2004) + The Last Customer (2003)
- Racing Stripes (2005)
- Mindhunters (2004)
- Io non ho paura (2003)
- Chi to hone (2004)
- Man of the House (2005)
- Are We There Yet? (2005)
- Cinderella (1950)
- The Transporter 2 (2005)
- Guess Who (2005)
- The Skeleton Key (2005)
- THX 1138 (1971)
- The Tall Target (1951)
- I Capture the Castle (2003)
- Voici venu le temps (2005)
- Roman de Renart, Le (2005)
- A Lot Like Love (2005)
- Land of the Dead (2005)
- Marebito (2004)
- Shaun of the Dead (2004)
- Aliens of the Deep (2005)
- Passion (2005)
- Herbie: Fully Loaded (2005)
- "The Mahabharata" (1989) (mini)
- Zim and Co. (2005)
- Wedding Crashers (2005)
- The Island (2005)
- Cloche a sonné, La (2005)
- The Hitchhiker's Guide to the Galaxy (2005)
- Amore ritrovato, L' (2004)
- The Dead Zone (1983)
- The Dukes of Hazzard (2005)
- Fat Albert (2004)
- Peindre ou faire l'amour (2005)
- Arven (2003)
- Stealth (2005)
- The Upside of Anger (2005)
- The Jacket (2005)

jeudi 11 août 2005

Rambouillet : un couple gay agressé et terrorisé à son domicile

Le 14 juillet dernier, deux hommes, rejetés d’un pub de Rambouillet, pénètrent au domicile d’un couple vers 4 heures du matin pour le cambrioler. Trouvant les deux hommes nus dans leur chambre, ils comprennent qu’ils ont affaire à des gays. Ils vont alors les agresser et les torturer.

Sébastien et Bernard reviennent de loin. Et aujourd’hui, ils pensent même avoir échappé à la mort. Le 14 juillet, deux hommes, rejetés d’un pub de Rambouillet, pénètrent chez ce couple vers 4 heures du matin pour les cambrioler, les trouvent nus dans leur chambre et les agressent. ""Putain, c’est des pédés ! On va les brûler. On va les massacrer !" s’est écrié l’un d’eux", raconte Bernard.

Un des agresseurs s’empare d’un objet en marbre et les frappe au visage. "Ils nous ont terrorisés, ont menacé d’égorger notre chien. Ils ont branché le fer à repasser et l’ont brûlé" explique Sébastien. "Nous avons été ligotés avec les fils électriques, battus à plusieurs reprises. Ils nous ont brûlés plusieurs fois avec le fer à repasser. Nous avons dû dire où se trouvaient nos cartes bleues, donner nos codes, explique Sébastien. Et puis, pendant que l’un d’eux est allé soutirer de l’argent, l’autre a contraint mon ami et moi à avoir un rapport sexuel. C’est à ce moment-là que la police est intervenue et a arrêté un de nos agresseurs. Nous avons identifié l’autre, qui était déjà fiché, mais lui n’a pas encore été arrêté."

"La police a été très bien, l’accueil aux urgences aussi, précise Bernard, mais on nous a dit qu’il serait souhaitable de quitter notre domicile pour mieux surmonter ce traumatisme. Nous avons décidé de nous établir dans une autre région". A aucun moment, la municipalité de Rambouillet — dont le premier adjoint, Gérard Larcher, est membre du gouvernement — n’a réagi. Seul un conseiller régional (PRG), Eddie Aït, a manifesté son soutien et demandé au président du Conseil régional Ile-de-France un renforcement de la lutte contre les discriminations liées à l’orientation sexuelle. La réponse de la région est attendue cet automne.

Jean-François Laforgerie

Mis en ligne sur le site E-llico.com le 11/08/05