EarthCorp, Inc.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 30 avril 2005

Avril (34)

Liste des films vus au cours du mois :
- Croisière (2004)
- Baramnan gajok (2003)
- Mysterious Skin (2004)
- Mots bleus, Les (2005)
- Million Dollar Baby (2004)
- Hotel Rwanda (2004)
- Crustacés et coquillages (2005)
- Be Cool (2005)
- The Ring Two (2005)
- Valiant (2005)
- Robots (2005)
- Mon petit doigt m'a dit (2005) (AP)
- Private (2004)
- Dans tes rêves (2005)
- Antidote, L' (2005)
- Miss Congeniality 2: Armed and Fabulous (2005)
- DiG! (2004)
- Forbrydelser (2004)
- Brice de Nice (2005)
- Va, vis, et deviens (2005)
- Akoibon (2005)
- Enfants, Les (2005)
- Garden State (2004)
- Hair High (2004)
- Melancholian kolme huonetta (2004)
- Janguru taitei (1997)
- Bin-jip (2004)
- Cha no aji (2004)
- Kinsey (2004)
- Empire des loups, L' (2005)
- Kal Ho Naa Ho (2003)
- Yeux clairs, Les (2005)
- Un fil à la patte (2005)
- Mauvais joueurs, Les (2005)

jeudi 14 avril 2005

Un temps à chevaucher les baleines

Bien étrange triangle amoureux que cette pièce du Canadien Bryden MacDonald, adaptée et mise en scène par Luis del Aguila : un homme vieillissant, en proie à un délire psychotique, entraîne dans sa folie un jeune homme paumé. Le prétexte pour le quitter sera l’arrivée dans leur solitude d’une allumeuse de backroom. A la fois réaliste et surréaliste, car servie par un texte lyrique et difficile auquel il faut s’accrocher pour en saisir le message, cette pièce dérange par son atmosphère malsaine à la limite de la pornographie. Une vision des relations amoureuses quelque peu désespérante pour les âmes romantiques !

Par pf - Source : Ellico.com

Vingtième Théâtre, 7 rue des platriers, 75020 Paris. Rens. : 01 43 66 01 13. Jusqu’au 8 mai.

Ce que j'en pense :
Nous avions gagné deux invitations pour aller voir cette pièce par l'intermédiaire du magazine illico (qu'il soit ici publiquement remercier, car sans eux je n'aurais peut-être pas découvert ce spectacle.) Au départ un peu perplexe vis à vis de la mise en scène, c'est sur la durée que j'ai fini par beaucoup l'apprécier. A bien des égards, je me suis reconnu dans les personnages et les situations. En plus du plaisir évident à voir cette pièce, j'aurais également découvert un auteur Canadien très inspiré.

dimanche 10 avril 2005

Le livre blanc


Cela fait plus de deux ans que j'avais découvert qu'un théâtre indépendant avait pris le parti de mettre en scène 'Le livre blanc' de Cocteau.
Ce dimanche après-midi fut enfin l'occasion de découvrir cet univers. Ce fut un voyage extraordinaire.

Pour les plus curieux (réservé à un public averti), je vous invite à consulter le site internet du Théâtre Nout.